J’ai un aérographe, que fais-je ?


J’ai un aérographe, que fais-je ? La majorité du monde, te diront, Ben voyons, un aéro, c’est fait pour peinturer 😊. Une blague plate du matin à mon réveil. Ok, c’est vrai mais avec quoi et pourquoi ? ou ? des questions dont nous avons les réponses sur Internet dans les différents blogs. Un seul problème s’impose lors du recueil d’informations pour apprendre à connaître son outil. tout un défi, savoir quelle peinture utilisé ? et le nettoyage comment ont fait, ou doit-on s’en servir ?

Nous allons démystifier le problème.

Dans bien des blogs, les informations que l’on vous propose sont exacts et très utiles. Vous trouvez ces infos satisfaisantes mais non complètes, alors vous visiter un autre blog et ainsi de suite jusqu’à ce que vous vous trouviez avec un bon mal de tête.
Mais alors, pourquoi je m’achèterais un aérographe si c’est pour me donner des maux de tête ? Pour la mise en peinture de vos modèles, dioramas, figurine ou autres. C’est génial alors … Chacun a sa propre façon de fonctionner avec son aérographe. Un artiste peintre n’utilisera pas les même peinture que le modélistes. Une personne préfèrera la marque Humbrol pour telle et telle raisons plutôt que de la Tamya et les exemples sont nombreux.. Les motif de ces choix sont véridiques. Moi je suis du genre à recueillir le plus d’informations sur un sujet qui me tient a cœur.
Ce que je peux vous dire, est que vous trouverez votre idéal en faisant vos propres expériences. Une peinture ne fait pas, alors dilué la, ca ne fait toujours pas, filtrer la au travers un bas de nylon ou quelques chose de semblable. et passez à une autre, faites moi confiance vous trouverez. Le fameux proverbe que tout le monde doit avoir entendu  » c’est en faisant des erreurs que l’on apprend «  moi j’aime mieux  » c’est en faisant des expériences que l’on réussis.  » Par contre certaines techniques sont requise.

Quelle sorte de peinture faut-il utiliser avec l’aérographe ?

Question de gout et de techniques mélangées, je vous l’accorde. Il est d’autant plus judicieux de choisir sa sorte de peinture, que d’harmoniser les couleurs du salon avec sa conjointe. Il y a des peintures spécifiques à chaque type de maquettes.

Les peintures acryliques :

La principale qualité de la peinture acrylique est sa maniabilité : dilution à l’eau (sans excès), expérimentez.

le mélange facile à préparer.

facilitée d’application. 

polyvalence de supports. 

faible odeur.

Elle est très solide et indélébile.

Elle a la particularité de sécher très vite, en quelques minutes. C’est un avantage lorsqu’il s’agit de travailler plus rapidement les différentes couches, mais peut constituer un inconvénient en empêchant les retouches. Aujourd’hui, on peut trouver des acryliques à séchage ralenti (d’une heure à plusieurs jours). On peut toujours se procurer de retardateur en vente dans les magasins de hobbys.
Elle est différente de la peinture à l’huile, qui est très lente à sécher, mais qui permet les fondus.

La peinture acrylique est constituée de deux éléments :

• Les pigments : similaires à ceux de la peinture à l’huile, d’origine minérale ou organique, naturelle (rare) ou synthétique. Contrairement à la peinture à l’huile, le niveau de broyage des pigments ne doit pas être trop affiné.
• Le liant : une émulsion d’eau et de résine acrylique ou polymère. Une variante est le liant acrylo vinylique (peinture vinylique). La texture du liant est plus ou moins fluide selon le fabricant.

Ses avantages

• Aucune, ou peu d’odeur.

• Séchage rapide.

• Nettoyage des outils à l’eau.

Désavantages des peintures acryliques

• Application délicate.

• Traces de reprises fréquentes.

• Nombre de couches pour un résultat parfait en fonction de la peinture et du tour de main.

Les peintures glycérophtaliques :

La peinture glycérophtalique est une peinture dont le diluant est à base de solvant.
Très résistante à l’humidité et au temps, la peinture glycérophtalique est très utilisée dans des pièces humides comme la salle de bains ou la cuisine, et dans les lieux de passage comme les portes. Elle est généralement composée de résines synthétiques comme l’alkyde, ce qui en fait un matériau assez difficile à poser. Elle est de moins en moins employée.

Les peintures glycérophtaliques offrent les avantages suivants :

• Sèche plus lentement ce qui permet de les retoucher, jusqu’à l’obtention d’un résultat parfait. (Elle est appréciée pour les plafonds par exemple puisque cela permet de diminuer les traces de reprises.)

• Elles offrent un meilleur pouvoir couvrant (pour les murs tâchés par exemple).

• Sont plus résistantes, plus solides et sont donc recommandées pour les laques et la peinture des portes.

• Elles donnent un fini lisse et souvent brillant, d’où vient leur autre nom de laque, bien qu’il existe également de la peinture glycéro satin.
Les désavantages sont moindres, mais plus importants

• En effet, en raison de la forte présence de solvants dans cette peinture, celle-ci dégage une très forte odeur au moment de la pose.

• Elle est extrêmement polluante.

Les peintures glycérophtaliques nécessitent des solvants très polluants comme le white spirit. Préférez les peintures à l’eau (acryliques).

Les marques des peintures sur le marché :
Tamya. peintures maquette – Tamya bombe peint
Mr hobby peintures maquette – Mr hobby bombes de peintures
Lifecolor. peintures maquette
Revell peintures maquette – revell bombes acryliques
Testor
Humbrol peintures maquette – Humbrol enamel – Humbrol acrylique – Humbrol bombe acrylique & enamel
Heller peintures
Alclad II – Alclad II peinture enamel – Alclad II peinture métal candy prismatic
Italeri peintures maquettes
Mig peintures maquettes
Ak interactive
Vallejo peinture maquettes
Aero Master peintures maquettes
Ama peintures maquettes
Gunze Sangyo peintures maquettes
Pébéo décor. Et ce n’est pas tout, il y en a d’autres comme, les gouaches, DécoArt – Americana, ArtMinds – CraftSmart, de la gouache, de l’aquarelle, etc.

Je voulais vous donner un aperçu des marques possible qui rend les choix difficiles. Tout dépend de vos gouts. Vous pouvez aimer une marque plus qu’une autre, mais le résultat final une fois vernis, votre modèle ressemblera exactement à celui du voisin qui utilise une autre marque. (expérimentez toujours)

Les types et leurs usages :

• La gouache peut-être utilisée sur le bois, carton, et autre matériau poreux ainsi que la patine des modèles en styrène déjà peints.

• La peinture acrylique à solvant le plus souvent utilisé pour les maquettes en « plastique » (styrène).

• La peinture glycérophtalique c’est la « peinture maquette » par excellence mais expérimentez et vous trouverez celle avec laquelle vous êtes le plus à l’aise.

• La peinture acrylique sans solvant sert pour les toiles, le carton le papier et les matériaux poreux. Je sais pour avoir fait le test qu’avec un apprêt acrylique elle adhère sur le plastique. Pas comme la Tamya, Vallejo ou autre, mais, elle tient passablement bien.

• La peinture-émail (enamel) est un type de peinture résistante et généralement brillante. Elle est notamment utilisée dans le domaine du maquettisme.

• L’aquarelle, une peinture à l’eau, on appelle aussi, aquarelles les ouvrages de peintures réalisées par ce procédé. Elle se pratique généralement sur papier.

Attention, soyez alertes : 
Sans le vernis le résultat peut différer, un novice ne verra pas de différence. Un maquettiste expérimenter ne pourra non plus vous dire. Ah bon! toi, tu as utilisé de la Tamya au lieu de la Vallejo ou une gouache diluée avec de l’alcool 70%.  à 30-70. Ne vous inquiétez pas! Les directives à suivre cependant sont très importantes, surtout s’il s’agit de diluant pour le style de peinture.

Une Tamya, acrylique se diluera avec de l’eau ou le solvant X-20A tandis que la humbrol enamel se diluera avec de l’alcool à bruler ou ménager, de l’alcool 60% – 70% – 90% ou avec de la 99%. (expérimentez encore et encore.)

Les peintures que vous pouvez utiliser à l’aérographe sont en fait toutes les peintures à maquette sur le marché et toute les peintures acryliques. Vous pouvez l’utiliser pour les maquettes de voitures, pour faire des toiles, des graffitis, des maquettes, sur les tissus, etc. tout ce qui concerne les arts. Le processus est comme la peinture au pistolet, elle nécessite une dilution. Les peintures sur les capots de voiture ou les côtés, faits à l’aérographe, nécessite une attention particulière lors de la dilution.

Chaque branche a ses propres gammes de peinture et marque. Les peintures que je mentionne en haut sont vraiment pour le maquettisme. Seulement quelques-unes sont utilisées pour le bricolage ou la peinture sur toiles.

Personnellement, je préfère diluer mes peintures à l’alcool 70%. ou à l’eau distillé. L’avantage de cette dilution est que la peinture sèche très vite, trop vite parfois. La dilution à l’eau est plus délicate pour ne pas dire (toutcher) car le risque de coulisses est plus risqué. Avant de l’utiliser sur votre maquettes tester votre mélange sur un papier ou un carton. Si vous utilisez de l’eau, de préférence prenez de la déminéralisée ou distillé, l’eau du robinet est dure et des résidus de calcaire peuvent se former et obstruer la buse. Il reste aussi les 1001 diluants spéciaux pour peinture acrylique, glycéro et bla-bla-bla. Faites des essais, faites des erreurs. Lorsque vous trouverez votre style avec lequel vous vous sentez à l’aise, tenez-vous-en, les diluants spéciaux ça c’est un autre budget.
Je dilue la Tamya pour l’aérographe de l’ordre de 70-75 % d’alcool pour le reste de Tamya
Certains utilisent du lave-glace, personnellement je ne l’ai jamais essayé t, mais je vais le tester. Je pense que la couleur peut-être légèrement altérer. Ben, je verrai le résultat et je vous en ferai part. (j’expérimente)

En maquettisme avion, tu peux diluer la Gunze ou la Tamya acrylique pour un rapport de 1 pour 10 sans soucis. Plus tu dilues la peinture, plus tu peux baisser la pression du compresseur. La pression pourra descendre en dessous de 0.5 bar.
Faites des essais, commence ta dilution à:
-30% peinture -70% alcool à bruler ou 60 % 70% 99%
– 50% eau 50% peinture
50% diluant 50% peinture. Tu verras une différence dans l’application à l’aérographe. Continue ainsi jusqu’à ce que tu trouves l’équilibre et que tu sois parfaitement à l’aise avec ta machine et le résultat.

Peinture vs diluant vs pression:

Une fois l’équilibre trouvé, noter la et référez-vous-y.
Si la peinture est trop dilué vous vous retrouverez avec une peinture plein de petit crachotis ou coulisse. Si la pression est trop forte vous obtiendrez le même résultat.
Les sortes de diluants que vous pouvez utiliser :
Dans les alcools, il y a, le fameux alcool à bruler, tellement difficile à trouver au Québec.
Les alcools isopropyliques ou méthanols, 60 – 70 – 90 – 99%
De l’eau de préférence, déminéralisée pour ne pas endommager votre aérographe.
Chaque peinture propose son diluant de même marque.

La pression :

Parlons un peu de pression, même s’il n’y a pas beaucoup de choses à dire, elle est toutefois très importante pour un beau rendu.
Plus vous dilué votre peinture, plus votre pression doit être basse, 1 bar, à environ, 5 bars donc plus la peinture est épaisse plus votre pression doit-être augmenter. N’allez pas en haut des 2 bars, si rien ne se passe, porter attention à la dilution ou que l’aérographe est bouché. Moi, personnellement je me sert de la Tamya et je la dilue à 50% diluant 50% peinture et certaines fois 40- 50.

Cliquez ici pour voir la charte des couleurs de la Tamya.

Cliquez ici pour la charte de couleurs Vallejo.

Equivalence-peintures pour le tableau d’équivalence Humbrol

tableau-correspondance-couleurs

Télécharger Hobby colors converter pour Android un outil que vous ne pourrez vous passer. Comparez les couleurs avec les autres marques et déterminez la vôtre.

Pour le nettoyage de votre aérographe :
Il est très important de le nettoyer après chaque usage et entre chaque couleur.

Nettoyage du corps de l’aéro  et nettoyage de la cuve avec de l’alcool 70 %

La pointe de l’aérographe vers le bas, insérez-y une ou plusieurs gouttes d’alcool dépendamment de l’usage que vous en avez fait. Celle-ci coulera dans le corps de l’aérographe et délogera les particules qui par inadvertance peuvent s’y être logées.
Il n’est pas utile de démonter votre machine complète pour en nettoyer chacune des pièces (même après son usage final)

 

moi, je nettoie la buse, je retire l’aiguille par-derrière et je la nettoie avec une brosse à dents. Je nettoie la cuve à peinture, le trou de l’arrivée de la peinture.

20180317_123256

Nettoyez bien chaque pièce et vous conserverez votre aérographe en bonne santé 🙂

J’espère que vous aurez aimé cet article et vous aura aidé à démêler le processus de la peinture et nettoyage.

Le gnome50

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur « J’ai un aérographe, que fais-je ? »

  1. j’aime me promener sur votre blog. un bel univers. Très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon blog naissant ( lien sur pseudo) à bientôt.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s