LES DESCRIPTIONS DE LIEUX

Les descriptions de lieux

Vous devez polir vos descriptions, si elles sont trop longues ou sans relief, elles lasseront votre lecteur et diminueront le suspense. Des descriptions bien menées peuvent au contraire immerger le lecteur dans le récit. Jouez sur les émotions et approfondissez le roman.

Faites appel à vos cinq sens

Ne vous contentez pas de décrire ce que voit votre personnage : c’est en exploitant ses cinq sens que vous créerez un univers dynamique, concret, avec quelques aspérités dans lequel le lecteur pourra se lancer sans effort. Vous souhaitez appréhender un paysage dans tout son panorama et toute sa splendeur, n’oubliez donc pas d’évoquer les sens comme le toucher, l’odorat, l’ouïe, ou, quand le contexte s’y prête, le goût.

Tâchez de garder vos descriptions dynamiques.

Décrire les lieux par l’interaction des personnages permet de maintenir le mouvement dans le récit, tout en amenant les descriptions par l’intermédiaire de l’action.

Privilégier l’image à l’idée.

 

Le célèbre dicton « Show, don’t tell » montrez, ne dites pas, s’applique aussi aux descriptions. Selon Stephen King, il ne faut pas écrire « une vieille maison sinistre », mais montrer au lecteur pourquoi la demeure a l’air sordide. On donne ainsi à voir une image percutante, et non une idée abstraite.
Un lieu peut symboliser le caractère d’un personnage, entre autres, comme un effet miroir. Il n’est pas nécessaire d’être trop explicite : une dimension symbolique, conduite par une main de maître, joue sur l’inconscient du lecteur pour apporter de la profondeur au récit.

Inspirer un sentiment par les détails :

Les détails donnent du réalisme et de la vigueur à une description. Il ne s’agit pas d’énumérer tous les détails comme si vous concevez un catalogue, mais de sélectionner ceux qui causent la plus vive impression pour créer une atmosphère, inspirante, chez le lecteur.

Une fiche non-exhaustive de lieux.

 

Déterminez le nom de la ville

Réfléchissez à un nom adapté à la région ou à la zone où se trouve votre ville imaginaire.
Le nom de la ville est l’un des éléments clés de la ville imaginaire. Son nom va être répété souvent dans l’histoire par le personnage principal, les autres personnages dans vos descriptions. Vous devez penser à un nom qui résonne et qui semble avoir un sens.

Évitez les noms qui semblent trop évidents :
De cette façon, vous serez certain que son nom ne figurera pas dans l’annexe des « clichés »

Créez un passé pour votre ville.

A-t-elle été colonisée ? Par qui a-t-elle été colonisée ?

Qui a fondé la ville ?

Quand la ville a-t-elle été fondée ? Donnez des dates ou des points de repère pour ne pas égarer le lecteur dans une ville incohérente.

La vocation première de votre ville

Quel âge à la ville ?

Décrivez le paysage et le climat de la ville.

Parlez des odeurs, de l’humidité, de la chaleur. Est-ce une ville pluvieuse, ou couverte de brouillard, etc.

Quelles en sont les températures ? Sont-elles froides, chaudes, tempérées ou autre ?

Où se situe-t-elle ? Y’a-t-il une raison ?

Approfondissez sur vos bâtiments.

En quoi sont construits les bâtiments ?

Parlez brièvement de la structure des bâtiments.

Décrivez la démographie de la ville.

Réfléchissez aux groupes raciaux et ethniques dans la ville.

Réfléchissez à la dynamique des classes dans la société.

Quels en sont les politiques généraux ?

Ne soyez pas trop précis sur ce sujet lors des descriptions, le lecteur souhaite se détendre, et certainement pas en lisant un cours sur la politique.

Déterminez ce qui rend la ville imaginaire unique.

Mettez en lumière les détails de la ville essentiels à votre histoire

Utilisez vos cinq sens.

Personnages VS villes

Mettez les personnages dans le décor, et faites-les progresser.
Décrivez la ville à travers le point de vue des personnages.
Y’a-t-il des animaux ou des créatures spécifiques ?
Y’a-t-il une ou plusieurs religions ? Quelles sont-elles ?

Ajoutez des détails de la vraie vie à votre ville. Dessinez un plan de la ville.

Votre lecteur va être au courant qu’il lit une œuvre de fiction et il va probablement accepter beaucoup d’éléments étranges ou imaginaires dans la ville.

Parlez de leur structure.

En quoi sont-elles faites ? Où vont-elles ? Qu’ont-elles de spécifique ?

Y’a-t-il des égouts ? Si oui où se déversent-elles ? Pourquoi ? etc.

Parlez de la végétation.

Donnez-moi des idées pour enrichir la liste.

2 réflexions sur “LES DESCRIPTIONS DE LIEUX

  1. Diane Gingras dit :

    Super idées que je vais mettre à profit dans mon roman même s’il n’est pas dans le même style. Ce que tu nous donnes comme conseils s’appliquent très bien dans tous les genres.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s