CONCEPTION D’UNE CABINE À PEINTURE

La chambre à peinture.

Lors de l’achat d’un compresseur et d’un aérographe, il est fortement recommandé de réfléchir sur l’usage que vous voulez en faire et à sa fréquence d’utilisation.
Si votre utilisation est peu fréquente, une cabine de peinture n’est pas une nécessité. Vous pouvez peindre dans un endroit aéré, garage, dehors, près d’une fenêtre. Ouverte de préférence, Lol… 🙂 etc. La mini canine de peinture sert à éviter les particules qui peuvent être nocives pour les poumons et les bronches, ce que nous ne voulons surtout pas.
Les images vous montrent un peu de quoi la cabine peut avoir l’air. Libre à vous de la concevoir à votre façon. J’y ai incorporé un plateau tournant et une cabine de séchage avec une porte pour le vernis, la peinture et autre. Vraiment facultatif.

 

 

Je trouvais les deux moteurs de séchoir inadéquat, pas assez puissant, gros, la rotation insuffisante, etc., mais au grand final le résultat est plus que satisfaisant.
J’ai relié la mini cabine à l’extérieur avec un tuyau flexible de ventilation gris, j’aurais pu mettre un tuyau de sécheuse, mais bon, j’aime voir grand, lol… 😉

bien entendu le froid entre par le tuyau alors, au niveau de l’entrée de la cabine de peinture, j’ai fait une petite trappe qui recouvre le moteur lorsque je ne l’utilise pas. Tandis que pour la cabine de séchage, j’y ai installé un filtre à charbon situé à l’extérieur de la boite pour que l’air de la pièce circule librement sans résidus, poussière et d’impureté et qui se déposerait sur le modèle.

 

Les deux moteurs sont branchés sur le même circuit, mais les fils sont inversés pour que l’un aspire l’air et l’autre pousse l’air.

Le résultat.

Un bref aperçu de la conception. Cliquez sur l’image.

CHAMBRE

Schéma électrique.

shéma électrique

Hélices vers l’avant de la boite pour la cabine à peinture et arrière pour la cabine de séchage.

Je me suis réveillé ce matin avec une question en tête, une question cruciale.

Comment faire pour y voir plus clair pendant l’utilisation ? Ben, voilà ce que çà donné.

L’installation est temporaire jusqu’à ce que j’entre en possession d’une lumière plus forte. Le principe est très simple, un plexiglas qui protège la lumière des particules de peinture diffusée avec l’aérographe.
J’ai fait une porte et j’ai surélevé le bas de la boite pour que le plateau tournant soit plus près de la tire. Mon compresseur devenait brulant lors d’une utilisation prolongée, alors la cabine de séchage est devenue la cabine du compresseur. La porte de celle-ci fermée l’air le tient à une température moins élever. Donc moins de danger.

 

 

Compresseur dans la cabine de ventilation. lumière et porte.

 

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :