Marc Aubin

biographie 

0Cet extrait est tiré de La Justicière, un roman «érotico-sadomaso-policier» écrit par Marc Aubin, un homme d’affaires de Terrebonne. Quand on lui demande ses liens avec la littérature, il répond sans gêne n’avoir «jamais été un grand lecteur». Cela ne l’a toutefois pas empêché d’écrire un roman qui cartonne cet été en librairie, et ce, même s’il n’a pas attiré l’oeil des critiques.

Reflexion sur des commentaires

J’ai parcouru les commentaires des gens qui ont lu le livre, la justicière, et j’ai constaté fortement qu’ils suintaient la jalousie et j’irai même jusqu’à dire que certains étaient de très mauvais goût. Venant d’un auteur populaire et connu dans le monde entier, la chose serait peut-être pardonnable, et encore. Je n’ai pas la prétention de dire que ce livre est la perfection incarnée, mais bien de vous dire ce que moi j’en pense.

J’ai trouvé l’histoire géniale, très intéressante et très détaillée. Tentez d’imaginer les travaux de recherches qu’il a dû effectuer pour en venir à un tel résultat, l’imagination dont il a dû faire preuve pour arriver à un tel résultat, étant novice, je peux comprendre.
Ce livre a été pour moi une source d’inspiration. BEST-SELLER en seulement 17 jours, cette phrase parle pour elle-même, et contredit tous les commentaires malsains que j’ai lus. Tout le monde ne peut pas l’aimer, je le conçois, mais soyez plus diplomate dans vos commentaires. Ces derniers sont faits pour être constructifs et non destructifs, positifs ou négatifs, et non positifs et accusateurs, je suis sûr que vous me suivez.

Si le chapeau est de votre pointure alors, portez-le, il est pour vous. Écrivez votre premier livre, faites-vous commenter, et pour ceux qui se font un malin plaisir de dénigrer les auteurs vous comprendrez, non seulement vous comprendrez et seulement là, vous comprendrez les efforts que demande de mettre un roman au monde, mais aussi celui de recevoir de tels commentaires. Et de grâce lorsque vous commentez, surveillez vos fautes d’orthographe.

Pour information, je ne suis pas là pour viser qui que ce soit.

 

Franchement, je ne comprends pas « L’engouement » autour du livre. Enfin, l’engoulent que l’auteur mets lui même autour de son livre! Pour moi, c’est un copier-coller des autres succès. Un manque total d’imagination. Un fantasme couché sur papier avec du plagia de Dexter et bien d’autres séries.
De plus, je ne sais pas s’il y a une arnaque autour du livre et de sa pub… Car on voit partout « Best Seller » ou encore #1, ou il parle de ses18 000 ventes. 16 000 abonnés sur facebook, eh puis pourtant… l’auteur est seul… je m’explique! S’il y avait eu vraiment autant de vrais abonnés, et autant de vente, comment se fait-il que personne ne like ou ne commente sur sa page auteur ? Ou qu’il y a très peu de commentaires sur les sites de vente ? Sont ou tous ses supposé lecteur ? On ne dirait pas qu’il a été vendu à plus de 18 000 exemplaires! Et je me demande même si c’est pas du baratin que nous sert l’auteur avec un egos démesure.
Sans contester l’argent qu’il a investi en pub. Moi je dis, c’est un arnaqueur.

Couverture 

 

sans-titre

Résumé de La Justicière – Tome 1:

 

Le cadavre lacéré d’un homme – lui-même récemment acquitté d’une accusation pour homicide lors d’un procès controversé – est retrouvé sur la plage d’une petite municipalité du Québec. Selon les indications d’une courte note insérée dans la paroi nasale de la dépouille, ce meurtre atroce serait l’oeuvre d’une femme motivée par un désir de vengeance. Les horribles assassinats ne tardent pas à se succéder. L’inspecteur Jacques Fournier, qui compte avec dépit les corps mutilés que la redoutable meurtrière laisse sur son passage, tente par tous les moyens d’élucider le mystère. Qui est la femme derrière ces actes de cruauté? Comment peut-elle nourrir de tels instincts sadiques? Secondé par sa coéquipière, Annabelle Saint-Jean, et par les autres membres de son équipe d’enquête, il en appelle à divers spécialistes dans l’espoir de coincer la criminelle qui s’amuse à leur en faire voir de toutes les couleurs. Filatures, infiltrations dans le milieu sadomasochiste et poursuites policières endiablées comptent parmi les péripéties dans lesquelles les entraîne cette enquête inusitée. L’escouade réussira-t-elle à expédier cette reine sanguinaire derrière les barreaux?


La Justicière est un best-seller. Sorti le 15 mai, le livre n’a depuis jamais quitté le top 10 du palmarès Gaspard. Ces dernières semaines, ce roman policier – dont le personnage principal est une sadomasochiste qui pourchasse les criminels impunis afin de les assassiner – figure parmi les trois meilleurs vendeurs au Québec. Un succès qui dépasse toutes les attentes.


Extrait du livre

 

«À l’occasion, j’imaginais un homme nu rampant à mes pieds, m’implorant de lui permettre de lécher mes orteils parfaitement manucurés, alors que je reculais peu à peu, prenant soin de garder mes distances. Puis, je lui ordonnais de s’arrêter et de s’asseoir au sol. Je lui épinglais alors le sexe contre le plancher de bois franc sous le poids de mon talon aiguille.»

 


Infos

 

Catégorie : Romans policiers | la justicière
Auteur : marc aubin
Titre : La Justicière : la finale des coupables #01
Date de parution : mai 2018
Éditeur : EDITIONS DE L’APOTHEOSE
Collection : LA JUSTICIÈRE
Pages : 552

Résumé de La Justicière – Tome 2:

 

La-Justicière-2-extrait-330x490

Membre d’une puissante organisation sadomasochiste dont les tentacules s’étendent à travers le monde, la Justicière — réfugiée en Allemagne depuis sa fuite rocambolesque du Québec — s’apprête à éliminer tout un peloton de criminels. Les huit condamnés ciblés par la secrète société féminine serviront de divertissement macabre à quelques richissimes clients-voyeurs lors d’une angoissante joute de poker où seule la vie du vainqueur sera épargnée.

L’inspecteur Jacques Fournier, qui vient de réintégrer ses fonctions après un arrêt de travail prolongé, n’a qu’une idée en tête : capturer enfin la célèbre meurtrière dont on a perdu la trace. Après la découverte en territoire européen d’un cadavre portant la signature de celle-ci, Fournier est appelé à faire équipe avec la police internationale afin de retrouver la suspecte. Cette étroite collaboration permettra-t-elle à INTERPOL de procéder au démantèlement de la Female Supremacy Society et de réaliser ainsi la plus grosse prise de son histoire?

Voir l’Article complet

 

cropped-sticker-la-plume-de-l-ecrivain-ambiance-sticker-kc_2813-copy1.jpg